association priere

Filles de la Charite du Sacre-Coeur de Jesus

fevrier 2017

 

Accueillons la Lumiere du Sauveur !

 

Que voit Symeon ce matin-la ? 

 

Comme d’autres fois sans doute, ce qu’il voit, c’est un enfant qui s’approche, tenu dans les bras, par son père et sa mère. 

Rien ici de bien glorieux ni d’éclatant, rien en fait de bien lumineux. Et pourtant, dans cet enfant, Syméon reconnaît le salut de Dieu venant jusqu’à lui : la Lumière des nations…

Poussé par l’Esprit, il ouvre les yeux sur quelque chose d’ordinaire, et c’est pour lui, la merveille !  Lc 2, 22-40,

 

Syméon au temple est impressionné par Jésus.

« Syméon parle au Temple comme Anne la Prophétesse, et tous ceux qui attendent le salut d'Israël,

 

et Marie offre, donne, reçoit et rapporte son Fils en silence, tant le silence de Jésus a de puissance et d'impression secrète sur l'esprit et le cœur de la Vierge, et la tient puissamment et divinement occupée et ravie en silence.

 

Car, aussi, durant tout le temps de son enfance, nous n’avons que ces paroles nous n'avons que ces paroles qui nous soient rapportées de la conduite de la Vierge et de sa piété au regard de son Fils, et des choses qui sont dites de lui et accomplies par lui :

 

« Marie gardait fidelement toutes ces choses en son cœur. 

Lc 2, 51b  

 

 

Comment nous préparons-nous à voir le Seigneur s’approcher de nous, dans notre quotidien ? 

Dans l’éclat d’une lumière,  ou dans la simplicité d’un enfant de son peuple? 

Dans l’extraordinaire de nos vies ou dans le plus ordinaire, le plus familier ?     

 

Le plus ordinaire de ma vie...

N’est-ce pas dans ces lieux que la lumière du Seigneur vient me visiter,

qu’il souhaite me rencontrer comme le Sauveur qui m’est donné...

 

Bérulle – O.P.

 

 

Comment nous préparons-nous à voir le Seigneur s’approcher de nous, dans notre quotidien ?  Dans l’éclat d’une lumière,  ou dans la simplicité d’un enfant de son peuple? 

Dans l’extraordinaire de nos vies ou dans le plus ordinaire, le plus familier ?      

Le plus ordinaire de ma vie : n’est-ce pas dans ces lieux que la lumière du Seigneur vient me visiter, qu’il souhaite me rencontrer comme le Sauveur qui m’est donné ?

 

Pousses par l’Esprit, nous aussi,

demandons-lui la grace de laisser sa lumiere

eclairer notre plus « ordinaire » et y reveler son visage !

 

Un clic pour accéder à Asoiciation de Prière des FCSCJ.

 


  Marie gardait fidèlement toutes ces choses en son cœur.