bandeau


 

FCSCJ, sur les pas du Christ

 

"Rien d'autre que d'accomplir la Justice,
d'aimer avec tendresse et de marcher humblement
avec ton Dieu!" (Michee 6, 8)


Appelées par notre Baptême à suivre le Christ, nous sommes entrées dans la longue caravane de ceux et celles qui ont pour mission de rendre visible, aujourd'hui, Celui qui ouvre notre marche, la guide et la soutient.

La consécration religieuse que nous avons prononcée librement un jour, nous confère un état de vie. Elle a marqué publiquement notre disponibilité à emboîter le pas à ce premier Pèlerin et à suivre les sentiers qu'il a lui-même empruntés.

 

contemplation

 

suivre le Christ

Répondre à l'appel de Dieu, accomplir sa volonté, vivre comme Jésus le Christ a vécu : c'est, en effet, la raison profonde et le but de notre engagement par voeux. A cet égard le Coeur du Christ ne cesse de porter son interpellation jusqu'au plus intime de nous-mêmes. Là, il est vrai, l'Esprit atteste à notre esprit que nous sommes filles de Dieu. Là, le désir de Dieu est toujours présent.

"Tu nous as créés, orientés vers toi, et notre coeur est sans repos tant qu'il ne repose en Toi". Saint Augustin

 

Ainsi, obéissance, chasteté, pauvreté vouées à Dieu à cause du Christ visent à nous conformer à l'attitude filiale de Jésus à l'égard de son Père. Elles veulent réaliser en nous les conditions d'un amour toujours plus grand, celles qu'on trouve dans le Coeur de Jésus : sa parfaite soumission aux ordres et à la disposition de la Providence... sa pureté sans tache, son détachement absolu de tous les biens de la terre. Conditions nécessaires pour nous rendre capables d'un amour toujours plus effectif, ces dispositions intérieures favorisent en même temps un amour gratuit.

 

Une vie livrée à Dieu : tel est le sens de nos engagements dans la Congrégation. Il est vrai, chacun des voeux comporte, pour tout le temps de la vie, une part de renoncement. Mais il n’exclut pas l'acceptation de nous-mêmes. Il nous incite à nous regarder avec le regard de Dieu. Dans son amour, Dieu nous voit comme ses filles bien-aimées qui ont part dès maintenant à son Royaume où lui-même sera tout en tous. Faire profession pendant toute notre vie d’obéissance, de chasteté, de pauvreté, c’est notre façon d’aimer Dieu de tout notre être."
Les Filles de la Charité du Sacré-Coeur de Jésus, p. 26-27

 

 

 

 

marche du Vendredi-Saint à Beauvoir, Canada

 

 

Les vœux impliquent
une conversion profonde d'attitudes fondamentales
de notre être.

 

La profession d'obéissance,
de chasteté et de pauvreté
nous engage radicalement
et définitivement à la suite
du Christ.

 

Le don divin de la charité est une puissance capable d'ouvrir notre coeur, de le libérer de l'égoïsme
aux multiples visages,
de ressaisir nos tendances profondes et de les transfigurer
à l'image du Christ, en dépit de nos limites, de nos fautes et de nos faiblesses.

 

 

mains offertes

 

 

Dans son amour, Dieu nous voit comme ses filles bien-aimées qui ont part dès maintenant à son Royaume où lui-même sera tout en tous. Faire profession pendant toute notre vie d’obéissance, de chasteté, de pauvreté, c’est notre façon d’aimer Dieu de tout notre être.

 

 

 

Les voeux: une façon d'aimer Dieu de tout notre être.